Congratulations to all ethiopians: the Grand Ethiopian Renaissance Dam (GERD) on the Nile begins production of electricity – Félicitations à tous les éthiopiens : le Grand barrage sur le Nil commence la production d’électricité

See English Translation at the end

Originally published on medium.com

Après plus de dix ans de travaux et de pourparlers avec l’Egypte et le Soudan, l’Ethiopie a officiellement lancé ce dimanche 20 février 2022 la première production d’électricité de son grand barrage de la Renaissance sur le Nil Bleu.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a annoncé cette nouvelle historique rappelant que le GERD (Grand Ethiopian Renaissance Dam) a été construit par les éthiopiens, mais offre de nombreux bénéfices à tous les Africains avec une production de 5000 mégawatt.

Cette annonce constitue un nouveau symbole du début de la fin d’une injustice séculaire sur l’utilisation des eaux du Nil. Ce fleuve légendaire, souvent cité comme nourricier des grandes civilisations du delta, a manqué de récits mentionnant l’Éthiopie, pourtant source de 86% des eaux du Nil dont elle utilisait jusqu’à hier que 0%. Elle represente aussi l’aboutissement d’un rêve ancestral de toute une nation, ancré dans l’esprit de tous les souverains abyssins dont Hailé Sélassié qui aurait visité le barrage de la Grande Dixence dans le canton du Valais en Suisse, fraichement inaguré en 1961 espérant obtenir des conseils d’experts helvètes du pays alpin neutre alors que tous les grands alliés lui tournaient le dos.

Depuis le lancement du projet en 2011, la presse internationale, y compris de nombreux médias francophones, n’ont cessé de narrer des récits sensationnels évoquant le GERD comme un barrage de la discorde, de la guerre de l’eau, survolant à peine les bénéfices multiples pour les pays en amont (Égypte et le Soudan) découlant gratuitement de ce projet de développement et de coopération régionale, entièrement financé par des fonds publics éthiopiens.

Le GERD est prévu pour produire de l’électricité et stimuler le développement de l’Éthiopie dont près de 60% de la population n’a pas d’accès à l’électricité.

Félicitations à tous les éthiopiens !

Lire aussi:

English Translation

After more than ten years of work and talks with Egypt and Sudan, Ethiopia officially launched this Sunday, February 20, 2022 the first production of electricity from its Grand Renaissance Dam on the Blue Nile.

Ethiopian Prime Minister Abiy Ahmed announced this historic news recalling that the GERD (Grand Ethiopian Renaissance Dam) was built by Ethiopians, but offers many benefits to all Africans, with a production of 5000 megawatts.

This announcement constitutes a new symbol of the beginning of the end of a centuries-old injustice on the use of the waters of the Nile. This legendary river, often cited as the feeder of the great civilizations of the delta, has lacked stories mentioning Ethiopia, in spite of it being the source of 86% of the waters of the Nile of which it used until yesterday only 0%.

It also represents the culmination of an ancestral dream of an entire nation, anchored in the minds of Abyssinian Kings including Hailé Sélassié who visited the Grande Dixence dam in the canton of Valais in Switzerland, freshly inaugurated in 1961 reportedly to get advice from the neutral Alpine country when all other allies turned their backs on him.

Since the launch of the project in 2011, the international press have been narrating sensational stories evoking the GERD as a dam of discord, of the water war, barely mentioning the multiple benefits for the upstream countries (Egypt and Sudan) arising free of charge from this development and regional cooperation project, entirely financed by Ethiopian public funds.

The GERD is intended to produce electricity and stimulate the development of Ethiopia, where nearly 60% of the population does not have access to electricity.

Congratulations to all Ethiopians!

Also read: